Vous êtes ici : chimie > Zoom sur

Zoom sur

Exposition « l’Art en la Matière » place de l’opéra à Lille à l’occasion de l’Ouverture officielle de l’Année internationale de la Chimie 2011

  

                                                                                                                

  

 

 2011 a été définie par l’ONU comme étant l’année Internationale de la Chimie.
Pour saluer cette décision, l’Union des Industries Chimiques (UIC), a organisé du jeudi 27 janvier jusqu’au dimanche 30 janvier 2011, 4 évènements (Paris, Lyon, Lille et Marseille) au cours desquels les industriels de la chimie ont donné la parole à des artistes plasticiens sur le thème du développement durable.

 « L’art en la matière Nouvelle fenetre », ce sont quatre oeuvres qui ont été proposées au grand public, quatre regards inattendus sur quatre enjeux qui sont à la fois majeurs pour l’avenir de notre planète et au coeur des activités de l’industrie chimique :

 

- Le recyclage (Paris)

- La chimie du végétal (Lille)

- La qualité de l’air (Lyon)

- Le développement des énergies nouvelles (Marseille)

En présentant ces oeuvres éphémères et symboliques dans quatre grandes villes, les industriels de la chimie marquent leur volonté de dialogue avec le grand public pour mieux faire connaître leur contribution au futur de notre planète.

A Lille, place de l’Opéra, on pouvait admirer « Champ mécanique » l’œuvre éphémère de Vincent Leroy sur le thème de la chimie du végétal.
L’oeuvre mettait en scène un champ d’herbes géantes en Altuglas® au traver lequel les passants étaient invités à déambuler.
Chacune des herbes réagissait et s’animait au moindre souffle d’air.

 

 

Entre chaque brin de taille humaine, le passant pouvait explorer un pays surréaliste, un voyage au coeur du végétal, matière première renouvelable et source d’énergie pour la chimie.
Cette œuvre illustrait la démarche des industriels de la chimie qui, face à la raréfaction du pétrole, développent des molécules et matériaux à partir de végétaux et remplacent ainsi le carbone issu du pétrole par un carbone renouvelable issu de la biomasse.

Parmi les « ambassadeurs » de l’exposition, des enseignants chercheurs, étudiants en thèse de Lille 1  et de l'Artois spécialisés dans la chimie du végétal (laboratoire UCCS Nouvelle fenetre) ont présenté des posters sur les objectifs de recherche dans le domaine, en particulier dans le cadre du projet Européen Eurobioref Nouvelle fenetre. Des étudiants de l’IUT A spécialité chimie Nouvelle fenetre ainsi que des étudiants de la Licence Professionnelle PCDD (Procédés en Chimie et Développement Durable Nouvelle fenetre) étaient aussi présents pour discuter avec le grand public.

L’inauguration officielle de l’AIC région s’est tenue le samedi 29 janvier à 10h30 salle Descamps de la Chambre de Commerce et d’Indistrie de Lille en présence de Madame Marie-Jeanne Philippe, recteur de l’académie de Lille.

 

 

La chimie du végétal, alternative prometteuse à la chimie dérivée du pétrole.
Dans un contexte global dominé par la nécessité d’économiser les ressources fossiles, de réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) et de limiter l’empreinte carbone des industriels, les chimistes développent des alternatives aux produits dérivés du pétrole en utilisant la biomasse comme matière première (pois, huile de ricin, algues, pin, maïs, bois, etc.). 

Le choix de la matière première issue de l’agriculture est motivé par les meilleures performances et qualités techniques qu’elle apporte au matériau.
A l’heure actuelle, 7 % des approvisionnements des industriels de la chimie sont constitués de matières premières renouvelables. Les industriels visent un objectif de 15 % d’ici 2017. 

En savoir plus :

- « L’art en la Matière » Lille Nouvelle fenetre
- L'« année internationale de la Chimie » Nouvelle fenetre
- L’UIC Nouvelle fenetre